Présentation

L’Institut français, France Médias Monde, l’Organisation internationale de la Francophonie et la Sacem sont réunis à Cannes pour les cinémas du monde, le dialogue et la diversité culturelle.

UN LIEU UNIQUE

Situé au coeur du Village international du Marché du Film du Festival de Cannes, le pavillon Les Cinémas du Monde est un lieu unique dédié aux cinématographies d’Afrique, d’Asie, d’Amérique Latine, d’Europe Centrale et Orientale, du Proche et Moyen-Orient.

UN PROGRAMME PHARE

La Fabrique Cinéma de l’Institut français met en lumière 20 réalisateurs et producteurs des pays du Sud et émergents. Le réalisateur philippin Brillante Mendoza, cinéaste à qui l’on doit notamment Ma’Rosa (sélection officielle Cannes 2016), est le parrain de l’édition 2017.

LES CINÉMAS DU MONDE À CANNES

De nombreux temps forts sont ouverts aux professionnels désireux d’explorer le marché international à travers nos programmes et notre réseau. La création et la diffusion sont particulièrement mis à l’honneur avec :
• deux rencontres thématiques, l’une sur la diffusion des films africains en Afrique et dans le monde, proposée par La Cinémathèque Afrique de l’Institut français, l’autre, proposée par l’OIF sur les futurs talents africains du cinéma,
• la valorisation avec la Sacem du rôle majeur de la musique comme personnage du film, du travail de création et des échanges des compositeurs avec les réalisateurs,
• l’impact de la vidéo à la demande, analysé du point de vue des cinéastes émergents,
• pour la première fois : « Adopte un(e) attaché(e) audiovisuel(le) » 4 sessions par zones géographiques organisées pour rencontrer le réseau des attachés audiovisuels et mieux connaître les enjeux et les actions locales.
 
Enfin, l’actualité de l’Aide aux cinémas du monde, fonds de soutien à la production cogéré avec le CNC, est mise en lumière par les films en bonne place dans les différentes sélections cannoises.
 
Les journalistes de RFI couvrent ces événements depuis leur studio radio sur le pavillon.

LES AUTRES ACTIONS CINÉMA DE L’INSTITUT FRANÇAIS

• La diffusion du cinéma français contemporain et de patrimoine dans le monde. En 2017, les deux rétrospectives majeures consacrées à Jean-Pierre Melville et Jean Rouch seront présentées lors d’une rencontre sur la diffusion des films de patrimoine ;
• le soutien à la professionnalisation des 50 salles numérisées du réseau culturel français dans le monde ;
Shoot the book !, programme international favorisant l’adaptation d’oeuvres littéraires françaises à l’écran, proposé pour la troisième année avec la SCELF ;
• la promotion internationale des oeuvres de réalité virtuelle françaises par l’Institut français présentée en trois temps forts lors d’un après-midi dédié.

ÉDITOS

LES PARTENAIRES

"Chaque année, au mois de mai, le Festival de Cannes nous invite à découvrir toute la richesse cinématographique venue du monde entier. Cette 70e édition du Festival ne fera pas exception, et prendra le pouls de la planète, auscultera tour à tour les réalités du monde contemporain en mettant en scène des destins individuels et collectifs à travers les films présentés dans les différentes sélections du festival.

Pour la 9e édition du pavillon Les Cinémas du Monde, l’Institut français, France Médias Monde et l’Organisation internationale de la Francophonie mettent en commun une même volonté, celle de donner la parole à de jeunes réalisateurs du Sud, et offrent un espace de rencontres, d’échanges, pour faire vivre la culture française et soutenir la création internationale.

Nos maisons se réunissent en effet dans l’objectif de faire vivre la diversité culturelle et la pluralité des expressions, dans une approche laissant une large place aux langues de chacun et à la Francophonie.

Nous aurons l’occasion d’accueillir, en plus de La Fabrique Cinéma de l’Institut français, de nombreuses rencontres autour de la coproduction franco-internationale via le fonds d’Aide aux cinémas du monde, de la détection de nouveaux talents en Afrique, du rayonnement de La Cinémathèque Afrique, fonds unique de films de patrimoine et soutien au cinéma du continent, ou enfin du programme en faveur de l’adaptation littéraire au cinéma, mais aussi de donner la parole au réseau culturel français à l’étranger autour de rencontres régionales. Ensemble, nous réfléchirons également aux enjeux de la transformation numérique pour les professionnels et pour les opérateurs du ministère des Affaires étrangères et du Développement international.

Nous tenons à saluer tous nos partenaires qui rendent ces rencontres possibles ainsi que les participants et intervenants pour leur contribution à la vitalité et à la visibilité des cinémas du monde.

Bon festival à tous"
 
Bruno Foucher, Président de l’Institut français

Marie-Christine Saragosse, Présidente-Directrice Générale de France Médias Monde

Adama Ouane, Administrateur de l’Organisation internationale de la Francophonie

PIERRE LESCURE

"La Fabrique Cinéma de l’Institut français

Le pavillon Les Cinémas du Monde : « Cinémas » au pluriel, « Monde » au singulier. Comment ne pas porter pleinement et défendre avec ardeur un projet dont le titre résume si bien nos valeurs ainsi que notre conception de l’art et plus largement du vivre-ensemble ? Un seul monde oui, mais des regards multiples de créateurs qui filment leur vérité, font résonner leur voix, telle une façon de parler sans être interrompu.

Réservoir de talents, les 10 lauréats 2017 sont originaires d’Afrique du Sud, du Brésil, de Cuba, d’Égypte, du Kenya, du Liban, de Malaisie, du Mali, du Myanmar et du Pérou. Cette géographie de La Fabrique Cinéma de l’Institut français est, comme chaque année, une magnifique promesse à laquelle le Festival de Cannes est fier de s’associer depuis ses débuts, en accueillant les représentants de ces cinémas qu’on ne peut imaginer autrement que guidés par une impérieuse nécessité. À l’image de la foi qui consiste à mettre l’essentiel au coeur de sa vie, tout artiste doit se consacrer à cette rencontre avec l’indispensable. Personnels et singuliers, les films de ces contrées lointaines qui parviennent jusqu’à nous en sont bien souvent un vibrant témoignage.

S’il est une oeuvre qui justement questionne – voire malmène – notre propre Humanité, c’est celle du chef de file du cinéma indépendant philippin, devenu incontournable dans le paysage audiovisuel d’Asie du Sud-Est, Brillante Mendoza. Auteur prolifique de douze longs-métrages en dix ans, lauréat cannois des prix de la mise en scène pour Kinatay (2009) et de l’interprétation féminine pour Ma’Rosa (2016), le parrain 2017 de La Fabrique signe de dérangeantes plongées en apnée dans la misère économique et morale des ruelles de Manille. Caméra haletante à l’épaule et réalisme quasi documentaire, son style radical et novateur a imposé le cinéaste à l’international.

À ce tuteur engagé et aux participants de la nouvelle édition de La Fabrique, je voudrais exprimer mon admiration et mes encouragements, eux qui s’emparent de la caméra pour s’ouvrir aux autres. J’ignore si l’art sauvera le monde – peut-être l’a-t-il d’ailleurs déjà fait – mais il est en tout cas la preuve que la vie ne suffit pas."
 
Pierre Lescure, Président du Festival de Cannes

Partenaires officiels

Avec le soutien de

Et la contribution de