La Fabrique 2014

WALTER SALLES

PARRAIN DE LA 6ème EDITION DE LA FABRIQUE DES CINÉMAS DU MONDE 2014

Soucieux de partager son expérience avec de jeunes professionnels, Walter Salles a accepté de parrainer cette 6e édition de la Fabrique des Cinémas du monde et animera une master class pour les réalisateurs et producteurs sélectionnés.

 
« Le cinéma a été, pour des générations successives, un instrument de dévoilement du monde. C’est dans l’expérience collective de la salle de cinéma que nous découvrions des réalités que nous ne soupçonnions pas. Grâce à des films venant de latitudes différentes, la vie devenait soudain ample et polyphonique. Le néo-réalisme, la nouvelle vague, le cinéma novo, le cinéma indépendant new-yorkais des années 70 ou le cinéma iranien de Kiarostami ou Panahi nous ont donné la possibilité de comprendre que la réalité était bien plus complexe que l’on ne pensait. Et cependant, dans des latitudes si diverses, des hommes et des femmes semblaient lutter, sourire ou souffrir pour des raisons similaires. Le cinéma était en même temps ce qui nous singularisait et ce qui nous unissait.
 
Aujourd’hui, d’autres images que celles du cinéma prétendent proposer un reflet de nos sociétés. Leur multiplication nous place devant un éclatement de signes, une confusion du sens, qui est aussi un vertige technique et économique. Que signifie réaliser des films maintenant, face à cette nouvelle réalité ? C’est avec le désir de partager ces questions que je compte participer, avec Jean-Michel Frodon, à la Fabrique des Cinémas du Monde. Parce que je pense que dans ce contexte, le cinéma est encore plus nécessaire aujourd’hui. Mon souhait est de partager, mais surtout d’échanger avec des jeunes réalisateurs venant de cultures différentes autour des projets de leurs premiers films. Rien n’est plus désirable à mes yeux que la possibilité de continuer à avoir des nouvelles du monde, à travers des regards originaux et différents. »
 
BIOGRAPHIE
 
Révélé par Terre lointaine, Prix du meilleur film brésilien de l’Année 1995, co-réalisé avec Daniela Thomas, Walter Salles est aussi l’auteur de Central do Brasil, Ours d’Or au Festival de Berlin 1998. Le film reçoit plus de 50 prix internationaux, dont le Golden Globe et le British Academy Award du Meilleur Film Étranger en 1999, ainsi que deux nominations aux Oscars. En 2004, Carnets de Voyage est présenté au Festival de Sundance, puis en compétition au Festival de Cannes. Le film reçoit les Prix du Meilleur Film Étranger de la British Film Academy et du London Film Critics Circle, et un Oscar. En 2008, il co-réalise Linha de Passe avec Daniela Thomas, pour lequel Sandra Corveloni gagne la Palme de la meilleure interprète à Cannes. En 2012, il réalise Sur la Route, une adaptation du livre de Jack Kerouac. Actuellement, Walter Salles est en montage d’un documentaire tourné en Chine et d’un livre sur le réalisateur Jia Zhang-ke, en collaboration avec Jean-Michel Frodon. L’oeuvre de Walter Salles évoque régulièrement l’exil et la quête identitaire.

Partenaires officiels

Avec le soutien de

Et la contribution de