La Cinémathèque Afrique

Héritage de 50 ans de soutien à la création et à la diffusion du cinéma africain à travers les missions cinéma des ministères de la Coopération, puis du MAEDI, les appuis alors financiers en production ont permis de constituer un fonds de films destinés à une diffusion non commerciale à l’étranger, faisant de la France le premier acteur de la diffusion du cinéma africain.

VALORISER LES CINÉMAS D’AFRIQUE

EN FRANCE ET À L’INTERNATIONAL

Les missions transférées du MAEDI à l’Institut français à sa création depuis 2011 sont de conserver et valoriser un fonds unique au monde de plus de 1600 titres des années 60 à nos jours, une des plus importantes collections de films africains. La Cinémathèque Afrique met ainsi à disposition des professionnels et des programmateurs, en France et à l’étranger, un catalogue de près de 1 600 films, dont plus de 700 titres libres de droits, pour une diffusion non commerciale.
 
La Cinémathèque Afrique réalise chaque année plus de 6000 projections de films africains par an, et accompagne les programmateurs d’une centaine de festivals et de grandes manifestations. Elle contribue aussi à l’invitation de cinéastes africains à présenter leurs films à travers le monde.
 
La Cinémathèque Afrique contribue à la valorisation du patrimoine africain à travers un programme de numérisation et réalise des rétrospectives (Sotigui Kouyaté, Raoul Peck) et des cycles thématiques (Femmes d’Afrique, Etalons de Yennenga, Indépendances africaines, Hommage à Nelson Mandela…) destinés à une diffusion internationale.
 
En 2012, une convention a été signée avec la BNF afin de lui transférer sa mission de consultation sur place pour les étudiants et chercheurs.

PROGRAMMES EN COURS

En 2016, édition d’un coffret de 11 films inédits issus du patrimoine restauré et de la nouvelle génération de cinéastes de Madagascar (Partenariat Région Ile-de-France, et Institut français de Madagascar, travaux réalisés à Madagascar).
 
En 2017, La Cinémathèque Afrique propose, entre autres, une rétrospective du pionnier nigérien de l’animation africaine Mustapha Alassane qui sera inaugurée au Moma de New York (avril 2017) et suivie d’une tournée dans 8 universités aux Etats-Unis.
 
▶︎ Plus d’informations sur le site de l’Institut français.

Partenaires officiels

Avec le soutien de

Et la contribution de