L'aide aux cinémas du monde

L’Aide aux cinémas du monde apporte son soutien à des cinéastes étrangers qui conduisent un projet en coproduction avec la France. Accessible à toutes les nationalités, ce dispositif d’aide à la production est ouvert aux longs métrages de fiction, d’animation ou de documentaire de création destinés à une première exploitation en salle de spectacle cinématographique. Elle peut être accordée avant réalisation (aide à la production). Les projets non retenus pour une aide avant réalisation peuvent être présentés pour une aide après réalisation (aide à la finition).

L’AIDE AUX CINÉMAS DU MONDE EN CHIFFRES

Chaque année, quatre sessions sont organisées et 40 à 50 projets sont soutenus. Depuis sa création en 2012, ce sont 232 films de 72 nationalités différentes qui ont été soutenus, et notamment :
           · Félicité d’Alain Gomis (Grand Prix du Jury à la Berlinale 2017)
           · Winter Sleep de Nuri Bilge Ceylan (Palme d’Or à Cannes en 2014)
           · À peine j’ouvre les yeux de Leyla Bouzid
           · The Lunchbox de Ritesh Batra
           · Mustang de Deniz Gamze Ergüven (nommé à l’Oscar du meilleur film en langue étrangère en 2016)
 
Par ailleurs, près de 100 films soutenus par l’Aide aux cinémas du monde (soit plus de la moitié des films tournés à ce jour) ont été sélectionnés dans l’un des trois festivals internationaux les plus prestigieux (Cannes, Berlin, Venise). 12 films étaient présents dans les différentes sélections du festival de Cannes en 2016.

ÉLIGIBILITÉ

1. L’œuvre doit être à la fois coproduite entre une société de production établie hors de France et une société de production établie en France, réalisée par un ressortissant étranger (ou français par exception) et tournée hors de France ;
 
2. La langue de tournage pourra être la ou les langue(s) officielle(s) ou en usage dans le ou les pays étrangers dont le réalisateur est ressortissant ou sur le territoire desquels ont lieu les prises de vues ;
 
3. L’aide avant réalisation doit être demandée avant le début des prises de vues ;
 
4. L’aide après réalisation doit être présentée par la société de production française et ne concerne que les projets non retenus en commission plénière pour une aide avant réalisation.

SÉLECTION DES PROJETS

▷ Les projets sont sélectionnés par une commission de professionnels pour leur qualité artistique, leur capacité à présenter au public des regards différents et des sensibilités nouvelles, ainsi que de la fragilité relative du tissu professionnel dans lequel ces projets s’inscrivent ;
 
▷ La commission siège en deux collèges, présidés par deux vice-présidents, l’un ouvert aux premiers et seconds films, l’autre aux projets portés par des réalisateurs confirmés ;
 
▷ L’examen des projets s’organise en trois temps : comité de lecture, commission plénière, comité de chiffrage.

UN PROGRAMME INSTITUT FRANÇAIS/CNC

L’Aide aux cinémas du monde est cogérée par l’Institut français et par le CNC, qui apporte une part déterminante de son financement. L’Institut français assure notamment le secrétariat et l’organisation du premier collège. 
 
▶︎ Plus d'informations et inscriptions sur le site de l’Institut français et du CNC.

Partenaires officiels

Avec le soutien de

Et la contribution de